Retour à la section « Nouvelles & articles »


La CVJR au Mali en visite au Canada afin d’accroître son expertise de collecte et d’archivage en lien avec les graves violations des droits humains


Winnipeg, 14 mai 2018 –  Avocats sans frontières Canada (ASFC) est heureuse d’accueillir au Canada Monsieur Ousmane Sidibé, président de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) au Mali, ainsi que quatre autres commissaires de la CVJR, dans le cadre d’une mission d’échanges d’expérience et d’expertise. Cette mission a pour objectif de renforcer les capacités techniques et logistiques en lien avec l’acquisition, la préservation, la protection et l’accès à l’ensemble des témoignages et archives portant sur des graves violations de droits humains commises au Mali de 1960 à aujourd’hui.  

 

 

Cette coopération entre des institutions et organisations de différents pays, qui se déroulera du 14 au 24 mai et qui s’effectue dans le cadre du projet Renforcement de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (RCVJR), permettra aux représentants de la CVJR de participer à des séances de travail au Centre national pour la vérité et réconciliation , à Winnipeg, et à la Clinique de droit international pénal et humanitaire de l’Université Laval (CDIPH), à Québec.

 

 

Ces séances, organisées à la demande de la CVJR, permettront notamment d’accroître la capacité de la Commission à poursuivre les travaux visant à établir et préserver la vérité sur les causes et les conséquences du conflit armé, à documenter l’ampleur des exactions commises et à mieux porter la voix des victimes. Lors de la formation à Winnipeg, les commissaires auront la chance d’échanger avec l’honorable Murray Sinclair, dont le leadership à la présidence de la Commission de vérité et réconciliation du Canada est reconnu et respecté. 


Un renforcement au service des victimes de graves violations des droits humains


Rappelons qu’au cours d’une vaste enquête menée en 2017 par ASFC et ses partenaires maliens auprès de 3755 personnes, plusieurs victimes interrogées ont évoqué une panoplie de violations graves des droits humains, certaines subies directement et d’autres subies par des membres de leur famille ou de leur communauté. Les atrocités alléguées comprennent notamment des meurtres, des massacres, des actes de torture, des agressions sexuelles, la destruction et le pillage des biens et bâtiments, des enlèvements et des disparitions.

 

Victimes réunies pour le dévoilement du Rapport de consultation sur les perceptions, attentes et besoins des victimes du conflit armé. Bamako, février 2018. © Aly Gatta

 

À l’heure actuelle, toutefois, les capacités de la CVJR à répondre aux besoins et aux attentes de ces victimes est limitée par des lacunes sur le plan logistique, technique et organisationnel. C’est pourquoi cette mission permettra notamment d’approfondir ses connaissances et ses méthodes en matière de protection des données relatives aux violations des droits humains commises sur le territoire malien.

Notons que la Commission de vérité et de réconciliation du Canada, qui a clarifié le contexte et l’histoire du système des pensionnats autochtones établit au Canada pendant plus de 100 ans et dont le travail est aujourd’hui reconnu à l’échelle internationale, a été créée en 2008 à la suite de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. À la suite de la conclusion des travaux de la Commission en 2015, le CNVR a été créé pour accueillir de façon permanente toutes les déclarations et documents qu’elle a recueillis afin de poursuivre les efforts de promotion de la vérité et de la réconciliation.


À propos


Avocats sans frontières Canada est une organisation non-gouvernementale de coopération internationale dont la mission est de contribuer à la mise en œuvre des droits humains des personnes en situation de vulnérabilité. Par l’entremise du projet Renforcement de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (RCVJR), soutenu par Affaires mondiales Canada, elle contribue à donner une voix aux victimes afin de favoriser la restauration de la justice, de la paix et de la stabilité au Mali.