Retour à la section « Le blogue des coopérants »

ASF à nouveau en mission en Colombie!

Du 30 mai au 13 juin 2009, ASFC sera à nouveau sur le terrain avec ses partenaires de la Corporación Colectivo de Abogados José Alzéar Restrepo (CAJAR –www.colectivodeabogados.org) pour y mener une série d’activités dans le cadre de son programme visant à renforcer l’accès à la justice des communautés autochtones et d’autres groupes particulièrement vulnérables aux conséquences du conflit armé en Colombie.

ASF sera représenté par Me Philippe Tremblay, chargé de programme, et Me Irène Artru, experte en droit de l’environnement présentement à l’emploi de la Commission pour la coopération environnementale de l’Amérique du Nord, dont le siège se trouve à Montréal.  Originaire de France et établie au Québec depuis plusieurs années, Me Artru a complété des études de droit aux universités de Paris II Panthéon Assas, Parix X Nanterre, Laval et de Montréal.  Elle a également vécu et travaillé au Mexique, où elle a acquis une bonne maîtrise de l’espagnol. 

Pendant leur séjour, Mes Artru et Tremblay se rendront à Pasto (département du Narino) et Popayán (Cauca) pour y rencontrer des représentants des communautés awa et nasa, avec lesquelles il est prévu de tenir des ateliers de formation plus tard cette année. Cette rencontre sera l’occasion de présenter ASF à ces leaders autochtones et leurs avocats ASF, son action et les objectifs du programme mené conjointement avec le CAJAR. Cela permettra également d’aborder les violations des droits humains et du droit international humanitaires dont ces peuples sont victimes.

En effet, en février dernier, pas moins de dix-sept (17) Awas ont été assassinés dans le Nariño (les FARC ont revendiqué la mort de huit (8) d’entre eux, qu’elles accusent d’avoir collaboré avec l’armée), alors que le mari de Mme Aida Quilcué, une dirigeante du Conseil régional autochtone du Cauca (CRIC) a été abattu par les soldats à un barrage routier en décembre, au moment où Mme Quilcué rentrait de Genève, où elle avait assisté à l’examen de la Colombie par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Pendant la mission, des ateliers regroupant des avocats défenseurs des droits humains et autres représentants de la société civile actifs à l’échelle locale auront lieu à Popayán et Bucaramanga (Santander), afin d’explorer les défis auxquels ces derniers font face et tenter d’identifier collectivement des pistes de solution.  Un atelier de formation avec des membres du peuple kankuamo aura également lieu dans le César, à proximité du massif de la Sierra Nevada de Santa Marta, où vivent ces derniers. Enfin, la délégation de ASF prévoit se rendre à Medellín pour y assister à une audience tenue dans le cadre du processus de démobilisation des paramilitaires.

Si l’on tient compte du fait que chaque portion des missions d’ASF est marquée d’entretiens avec diverses catégories d’interlocuteurs (victimes du conflit armé, représentants du pouvoir judiciaire et des forces de l’ordre, représentants d’organismes internationaux, etc.), il est clair que cette prochaine mission d’ASF promet d’être fertile en rebondissements et riche d’enseignements.
 

Merci à nos partenaires sans frontières

Consulter la liste des partenaires